Catéchèse

Le Baptême

Le baptême: un passage vers une vie nouvelle!

La naissance de notre enfant nous amène à prendre plusieurs décisions pour nous assurer de son bien-être: nous voulons ce qu’il y a de meilleur pour lui. Demander le baptême s’inscrit dans ce désir; en présentant à Dieu et à l’Église, en priant pour lui, en fêtant avec lui, nous lui donnons la chance de naître à nouveau, de participer à la vie de Dieu.

Le baptême est une célébration

Des événements de la vie méritent d’être soulignés d’une façon particulière: ils invitent à la fête! Le baptême est une célébration de la vie sous plusieurs aspects: les débuts de la vie dans le cas d’un tout-petit, mais surtout les débuts d’une vie nouvelle avec Dieu qui fait en nous sa demeure et nous crée dans cesse à image de fils. On peut le recevoir à tout âge.

Le baptême est une célébration qui a rencontré en relation

Le baptême est un don de Dieu. Il nous fait entrer dans son Alliance en plaçant notre vie sous le signe de la foi, de l’espérance et de l’amour. Il est un sacrement, c’est-à-dire une célébration qui nous fait expérimenter la rencontre avec le Christ ressuscité vivant et agissant dans son Église. Le baptême nous situe dans une relation de fils et de filles avec Dieu le Père; nous nous reconnaissons comme frères et soeurs de Jésus et sommes introduits dans la famille de l’Église.

Le baptême ouvre à un avenir

“On ne naît pas chrétien, on le devient”, disait Tertullien, un écrivain du 11e siècle. Le baptême se situe au début d’une aventure pascale avec le Christ. Habités par l’Esprit du Christ et soutenus par le témoignage de toute la communauté chrétienne, les baptisés sont appelés à poursuivre progressivement leur initiation à la vie chrétienne. Avec le temps se développeront leurs capacités de prier, d’espérer et de se laisser conduire par l’Esprit. La célébration des autres sacrements, l’approfondissement de la Parole de Dieu et l’apprentissage de l’amour fraternel viendront, entre autres, supporter ce cheminement.

Le baptême ouvre à une manière de vivre

Vivre en baptisés, c’est rendre compte de la relation privilégiée que nous avons avec le Christ. Nous sommes ses disciples, c’est-à-dire des personnes qui cherchent à transformer leur vie et le monde en prenant appui sur les gestes et les paroles de Jésus. Solidaires du Christ pour lutter contre le mal et le péché, les baptisés fils appelés à faire l’advenir en eux et dans le monde le Royaume de Dieu, la civilisation de l’amour.

Ressources :

Ressource de référence pour la catéchèse du baptême: Naître à la vie, Office de la catéchèse du Québec (OCQ), Office de l’éducation Église de Montréal; Novalis http://officedecatechese.qc.ca/videos/index.html

 

La Reconciliation

Là où la théologie parle du sacrement de «pénitence-réconciliation», le langage courant emploie généralement le terme de «confession». Ce mot signifie en fait “reconnaissance”, “déclaration”. Il se réfère donc à une partie essentielle du sacrement. Faire pénitence, c’est aussi “réparer”. Quand quelque chose a choisi ne va pas, nous tentons de l’amélioration, de l’amender. Dans la pénitence, la personne essaie de récupérer, de réparer sa relation à Dieu et aux autres humains. Ce besoin de réparation est inscrit dans chaque être humain, la voiture chacun envoyé bien qu’à tout moment, il s’écarte du droit chemin, et qu’il lui faut réparer à zéro.

Le mot réconciliation vient du latin reconciliatio , ce qui signifie: réintégration . Nous nous plaçons ici, au niveau de la division et de la lutte entre hommes et entre groupes d’humains. La réconciliation rétablit la paix et reconstitue la communauté. Mais le concept de réconciliatio peut aussi concerner la relation avec Dieu: par le péché, l’homme devient étranger à Dieu, ses liens sont rompus. La réconciliation, la restauration de la communion est toujours, pour la Bible, une proposition gracieuse que Dieu fait à l’homme. Ce n’est pas à ce dernier obtenu la réconciliation par un acte quelconque, mais il peut accepter cette offre avec reconnaissance.

La confession est une voie concrète pour nous réconcilier avec nous-mêmes, avec les autres et avec Dieu, pour nous exercer jusqu’à la conversion, et pour faire l’expérience de Dieu comme de Celui qui aime sans conditions. Nous n’avons pas le droit de l’isolateur, du séparateur du message de Jésus dans sa globalité. Elle n’a de sens que dans le cadre de cet appel à oser une vie qui corresponde à la volonté de Dieu et à notre propre humanité. Dans la confession, nous rencontrons Jésus Christ, qui nous délivre de nos péchés et nos sentiments de culpabilité. La confession nous fait vivre l’expérience de son amour miséricordieux dans le sacrement.

Ressources :

Les sacrements, Grün, Anselm, Éditions MédiasPaul, 2003

L'Eucharistie

Sacrement de l’amour:

La sainte Eucharistie est le don que Jésus Christ fait de lui-même, nous révélant l’amour infini de Dieu pour les humains Dans cet admirable sacrement se manifestant l’amour “le plus grand”, celui qui pousse “à donner sa vie pour ses amis “(Jn 15,13). En effet, Jésus “les aima jusqu’au bout” (Jn 13, 1). Par cette expression, l’Évangéliste a introduit le geste d’humilité infinie accompli par Jésus: avant de mourir pour nous sur la croix se nouant un linge à la ceinture, il lave les pieds de ses disciples. De la même manière, dans le Sacrement de l’Eucharistie, Jésus continue de nous aimer “jusqu’au bout”, jusqu’au don de son corps et de son sang. Quel émerveillement dut saisir le cœur des disciples face aux gestes et aux paroles du Seigneur au cours de la Cène! Quelle merveille doit susciter aussi dans notre cœur le Mystère eucharistique!

La nourriture de la vérité:

Dans le Sacrement de l’autel, le Seigneur vient à la rencontre de l’humain, crée à l’image et à la ressemblance de Dieu (cf. Gn 1,27), se faisant compagnon de route. En effet, dans ce Sacrement le Seigneur se fait nourriture pour l’humain assoiffé de vérité et de liberté . Puisque seule la vérité peut nous rendre vraiment libres (cf. Jn 3,36), le Christ se fait pour nous nourriture de vérité. Avec une profonde connaissance de la réalité humaine, saint Augustin a mis en évidence que l’homme se meut spontanément, et non dans la contrainte, quand il se trouve en relation avec ce qui l’attire et ce qui suscite en lui du désir. S’interrogeant alors sur ce qui peut en dernier ressort mouvoir l’homme au plus profond de lui-même, le saint Évêque s’exclame: “Qu’est-ce que l’âme désire avec plus de force que la Vérité?” (…) En effet, Jésus Christ est la Vérité faite Personne qui attire le monde à soi. “Jésus est l’étoile polaire de la liberté humaine: sans Lui elle perd son orientation puisque sans la connaissance de la vérité, la liberté se dénature, s’isole et se réduit à un arbitraire stérile. Avec Lui la liberté se retrouve”. Dans le sacrement de l’Eucharistie, Jésus nous montre en particulier la vérité de l’amour, qui est l’essence même de Dieu. C’est cette vérité évangélique qui intéresse tout homme et tout l’homme. “Par conséquent l’Église, qui trouve dans l’Eucharistie son centre vital, s’engage sans cesse à annoncer à tous, à temps et à contretemps (cf. 2 Tm 4, 2) que Dieu est amour. C’est justement parce que le Christ s’est fait pour nous nourriture de la Vérité que l’Église s’adresse à l’homme, l’invitant à accueillir librement le don de Dieu. 

Ressources:

L’Eucharistie source et sommet de la vie et de la mission de l’Église, Exhortation apostolique post-synodale, Éditions de la CECC

Confirmation

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Mariage

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Sacrement des malades

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Ordination

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.